De surconsommatrice à écolo

Vêtements écologiques et éthiques

Léonie Daignault-Leclerc, designer et fondatrice de Gaia & Dubos, vous révèle son passé en tant que fashionista surconsommatrice et vous explique comment elle en est venue à devenir une consommatrice responsable et une créatrice de mode durable. 

Transcription
Bonjour! Vous regardez une capsule vidéo de Gaia & Dubos. Aujourd’hui je vous révèle la vérité sur mon passé en tant que fashionista surconsommatrice.

Eh oui, vous avez bien entendu! J’étais autrefois une fervente admiratrice des tendances et de la mode à bas prix! Chaque fois que j’allais magasiner, je pouvais dépenser plusieurs centaines de dollars en vêtements et en accessoires chez H&M, Zara, Aldo… Je me disais « Oh, c’est juste 15$! Pourquoi pas? ». Mais ces 15$ s’accumulaient et se transformaient en achats non réfléchis dont je me débarrassais après peu de temps…

C’est avec les années que je me suis rendue compte que ma surconsommation représentait un cycle sans fin. Je voulais toujours de nouveaux items pour combler ma soif de tendances. C’est aussi en commençant à méditer quotidiennement et en intégrant une approche plus spirituelle à ma vie que je me suis rendue compte à quel point mes excès de consommation causaient du tord aux humains et à la planète.

Les changements dans ma manière de consommer se sont faits graduellement, premièrement en diminuant ma quantité d’achats, ensuite en optant pour des items vintages ou de meilleure qualité, puis en bannissant complètement les marques de fast-fashion. Et me voilà aujourd’hui chercheure en mode durable et designer de vêtements écologiques et éthiques! Qui l’eut cru?

Aujourd’hui j’ai une question spécifique pour vous. Comment en êtes-vous venus à vous intéresser à la mode durable? Avez-vous connu un changement drastique? Avez-vous toujours consommé de manière responsable? Laissez vos commentaires et dites-moi tout!

Pour obtenir un guide complet pour diminuer votre impact environnemental et social par la mode, cliquez sur le lien situé juste en-dessous de l’écran.

Merci infiniment d’avoir regardé cette capsule de Gaia & Dubos! Si vous avez aimé ça, cliquez sur j’aime et partagez avec des amis qui pourraient s’y intéresser. Aussi, sentez-vous à l’aise de me poser des questions: j’y répondrai au meilleur de mes connaissances! N’oubliez pas de vous inscrire à l’infolettre pour recevoir les futures publications du Blogue de Gaia & Dubos. Je vous dis à bientôt, et on se revoit dans la prochaine capsule, où je vous révèle mon opinion personnelle sur l’utilisation de la fourrure et du cuir. À bientôt! 

Older Post Newer Post


  • Léonie Daignault-Leclerc on

    Merci pour votre commentaire, Julie! Normalement, des jeans de haute qualité qui sont faits dans des conditions écologiques et éthiques peuvent coûter entre 150$ et 300$. J’en ai acheté une paire en mai dernier et je les adore! Ils ne s’agrandissent pas et ne se déforment pas. Cependant, tel que mentionné dans le ebook “36 astuces pour réduire votre empreinte éco-sociale par la mode”, que vous pouvez télécharger gratuitement, je conseille de ne pas laver vos nouveaux jeans durant leurs six premiers mois. Ils resteront beaux beaucoup plus longtemps et auront moins tendance à se déformer. De plus, il ne faut jamais mettre nos jeans à la sécheuse, car les fibres d’élasthanne (spandex) vont brûler et ils s’agrandiront et se déformeront beaucoup plus facilement.

    Nudie et Nurmi sont des marques de jeans de qualité qui sont à la fois écologiques et éthiques. Sinon, Citizens of Humanity est éthique mais pas spécialement écologique.

    J’espère que ça vous aide! :)

  • Julie on

    Je n’ai jamais été vraiment fashionista, mais j’ai toujours détesté magasiner alors j’ai toujours eu tendance à garder mes vêtements longtemps. Par contre, je n’achète pas toujours des vêtements d’assez bonne qualité, alors maintenant, j’essais d’économiser plus pour acheter des meilleurs vêtements et d’acheter le reste dans les fripperies. Il y a pour les jeans que je trouve ça difficile, parce que même en achetant des jeans de meilleurs qualités, qui coûtent plus cher, ça s’use rapidement et ça agrandit et ça fini par moins bien faire. As-tu des trucs pour ça?

    Merci!

  • Léonie Daignault-Leclerc on

    Merci les filles pour ces magnifiques commentaires! Sachez que vous faites réellement une différence! N’hésitez pas à informer les gens sur l’importance de consommer de façon responsable, et surtout, sentez-vous bien à l’aise de partager les publications de Gaia & Dubos pour aider un maximum de gens à réduire leur empreinte écologique et sociale par la mode!

  • Amélie on

    Très intéressant. J’ai aussi déjà adoré le fast fashion, jusqu’à ce que je comprenne les impacts que mes achats impulsifs pouvaient engendrer. Mon besoin de magasinage a diminué, mais pour les fois où il refait surface, je me dirige vers des friperies où je trouve des morceaux super uniques et parfois même à bas prix! C’est vraiment inspirant de voir qu’une professionnelle de la mode partage cette opinion. Merci pour ces capsules très intéressantes!

  • Marguerite on

    Salut! J’aime beaucoup cette capsule! elle me fait sentir un peu moins mal du fait que j’étais exactement comme ça aussi auparavant! Un jour, il y a eu un déclic! et aujourd’hui, je ne consomme pratiquement que des vêtements écolos, fabriqués ici ou qui respectent une éthique sociale lorsque c’est fait ailleurs ou encore je magasine dans les friperies :) Je fais plus attention à mon linge et je le garde longtemps! Merci pour le document, très utile.Continuez ces capsules si intéressantes, il faut en effet propager le message.


Leave a comment


Get exclusive access

to our new products and promos

⟳ Order before everyone else
⇓ Access reduced prices during presales and promos
♡ Exclusively for our subscribers

Confidentiality and unsubscription policy

Sale

Unavailable

Sold out

x