Les conditions de travail dans l'industrie de la mode [vidéo 1 de 3]: De longues heures dangereuses et mal payées 18 juillet 2016

Dans cette première capsule de la série sur les conditions de travail dans l'industrie de la mode, je vous révèle les enjeux liés aux heures de travail interminables, dangereuses, insalubres et mal rémunérées auxquels font face les ouvriers de l'industrie du vêtement. 

Références :

Clean Clothes Campaign. www.cleanclothes.org

Dirnbach, E. (2008). Weaving a Stronger Fabric: Organizing a Global Sweat-Free Apparel Production Agreement. WorkingUSA, 11(2), 237-254.

Mukherjee, S. (2011). Unpublished project Report Submitted to BPR&D, Government of India on A Comparative Sociological Analysis of the Job-Stress, Vulnerability & Subsequent Security need for Women in ITES & Garment Industries in the Silicon Valley of India. Bangalore.

Mukherjee, S. (2015). Environmental and Social Impact of Fashion: Towards an Eco-friendly, Ethical Fashion. International Journal of Interdisciplinary and Multidisciplinary Studies, 2(3), 22-35.

World Vision Action. (2012). Don’t Trade Lives Fact Sheet. 

Bonjour à vous, et bienvenue dans la toute première capsule de la série sur les conditions de travail dans l’industrie de la mode. Aujourd’hui, je vous révèle les enjeux majeurs liés aux conditions de travail dans les pays en développement, comme les longues heures, les travaux dangereux et insalubres et les salaires sous le seuil de la pauvreté. À cause des délais de production très stricts dans les moments forts de la saison, les ouvriers sont souvent forcés de travailler intensément durant des heures interminables, qui peuvent aller jusqu’à 36 heures en ligne. Sinon, un quart de travail régulier peut aller de 12 à 16 heures d’affilée. Plusieurs travailleurs dépendent de ces heures de travail supplémentaires, qui compensent pour leur mauvais salaire. Par contre, plusieurs manufacturiers n’offrent pas de compensation pour les heures supplémentaires. Dans plusieurs usines, les ouvriers doivent travailler dans des conditions de travail insalubres, sans manger, boire ou aller aux toilettes pendant de longues heures. Plusieurs ouvriers souffrent d’asthme, de maux de dos, de fatigue oculaire, de problèmes rénaux, de fausses couches, de paralysie ou encore de maladies graves des poumons, comme la silicose. Tous ces problèmes de santé sont liés aux longues heures travaillées, aux conditions insalubres et à l’exposition à des produits chimiques hautement toxiques. La fatigue due au travail acharné entraine également plus d’accidents de travail. Plutôt que de prévenir les problèmes de santé, il arrive souvent que des ouvriers soient renvoyés parce qu’ils ne suivent pas le rythme de travail. Aussi, les accidents sont très fréquents à cause du manque de précautions, comme par exemple un manque de sorties d’urgence ou des bâtiments qui tombent en ruine]. Quand des accidents surviennent, les manufacturiers offrent rarement des compensations aux victimes et aux familles. Finalement, les travailleurs de l’industrie du vêtement gagnent souvent un salaire sous le seuil de la pauvreté. Les salaires minimums établis par les gouvernements sont souvent déterminés dans un contexte ultra-compétitif dans le but d’attirer les contrats venant des pays développés. Alors que même les salaires minimums établis par les gouvernements sont insuffisants, plusieurs manufacturiers payent leurs ouvriers en-dessous du minimum légal. Ils sont pratiquement forcés de couper dans leurs coûts de production pour répondre à la demande des entreprises de mode, qui mettent une pression terrible pour avoir les plus bas coûts possibles. Dans la dernière capsule de la série sur les conditions de travail dans l’industrie de la mode, je vous vais vous parler de pistes de solutions en vous expliquant ce que les gouvernements, les manufacturiers, les entreprises de mode et surtout nous, les consommateurs, peuvent faire pour créer du changement. En attendant, si vous voulez obtenir des trucs pour devenir un consommateur responsable, vous pouvez télécharger le eBook offert gratuitement par Gaia & Dubos pour vous aider à diminuer votre empreinte écologique et sociale par la mode. Maintenant, je veux entendre ce que VOUS pensez! Partagez ce qui vous a le plus choqué dans la capsule d’aujourd’hui, ou encore comment vous entreprenez des actions pour consommer de façon éthique.

Jetez un oeil à nos cours de couture virtuels et téléchargez gratuitement votre eBook  36 astuces pour réduire votre empreinte éco-sociale par la mode