Le fast fashion versus le slow fashion: Lequel choisir? 12 octobre 2015

Dans cette capsule, vous découvrirez les impacts environnementaux et sociaux du fast fashion, ou la « mode rapide » et vous apprendrez comment adopter le slow fashion, alias la « mode lente».

Le fast fashion, un modèle de production et de consommation rapide, favorise la quantité et la rotation fréquente des stocks. Le slow fashion, quant à lui, priorise la qualité et les styles classiques. 

Vous l'aurez deviné, Gaia & Dubos étant une marque de mode durable, nous offrons des produits qui correspondent au slow fashion! 

Bonjour! Vous regardez une capsule de Gaia & Dubos. Aujourd’hui, je vous parle de la différence entre le fast fashion et le slow fashion, ou plutôt « la mode rapide » et « la mode lente ». Vous serez ensuite en mesure de faire des choix plus éclairés lorsque vous achetez des vêtements.

Les entreprises de fast fashion sont basées sur des modèles de production et de consommation rapide, d’où l’appellation « fast fashion ». Souvent, ces compagnies copient les designs créés par les grands designers afin de recréer les tendances phares de la saison. Leur organisation impeccable leur permet de produire et livrer les nouveaux modèles de vêtements très rapidement en magasin. Ainsi, les consommateurs comme vous et moi sommes capables de se procurer des styles ultra tendances à des prix super abordables.

Par contre, le problème est que la rotation des collections se fait très fréquemment, aussi souvent qu’aux deux semaines pour certaines marques. Cette rotation fréquente du stock crée des faux besoins auprès des consommateurs, qui perçoivent rapidement leurs derniers achats comme désuets ou démodés, et qui veulent se procurer l’item dernier cri. La fast fashion crée donc un cycle sans fin, où les consommateurs en veulent toujours plus, plus souvent, pour moins cher.

Cette demande pour la quantité plutôt que la qualité engendre des impacts environnementaux majeurs. Les ressources naturelles s’épuisent, la livraison rapide de l’Orient jusqu'en Occident crée des émissions de gaz à effet de serre, et une quantité astronomique de vêtements se retrouvent au dépotoir, créant des gaz très nocifs quand ils se décomposent.

Le fast fashion engendre également des impacts sociaux majeurs, où les ouvriers doivent travailler durant des heures et des jours d’affilés. Souvent, ils font des quarts de travail de 12 à 16 heures, sans journée de congé durant des semaines ou même des mois. Ce sont les entreprises de fast fashion et par le fait même nous, les consommateurs, qui mettent cette pression sur les manufacturiers.

On se rend compte que le fast fashion crée un cycle sans fin. On en veut et on en voudra toujours plus pour être à l’affût des dernières tendances, et notre soif ne sera jamais rassasiée. La meilleure solution est donc d’opter pour des marques de slow fashion, qui offrent des produits de qualité et des designs classiques. Kate Fletcher, pionnière du slow fashion, explique que oui, ça coûtera plus cher sur le coup, mais on se rendra bien vite compte que nos vêtements dureront plus longtemps et on les aimera et les chérira bien plus longtemps.

Investir dans quelques morceaux que l’on adore plutôt que dans plusieurs vêtements que « bah! on aime bien! » est vraiment une solution magique pour réduire son empreinte environnementale et sociale, en plus de satisfaire notre appétit pour la mode! Alors allions-nous en tant que consommateurs, et optons pour des marques de vêtements en lesquelles on croit et avec lesquelles on partage nos valeurs. Le changement se fait une personne à la fois, un vêtement à la fois. Et ensemble, on est capable de le faire!

Si vous voulez obtenir un guide complet et gratuit pour diminuer votre impact environnemental et social par la mode, cliquez sur le lien qui apparait à l'écran.

Merci beaucoup d’avoir regardé cette capsule! Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime et partagez-la avec des amis qui pourraient s’y intéresser. Laissez vos commentaires en expliquant votre réaction, vos trucs personnels pour diminuer votre impact environnemental et social, ou tout autre commentaire ou information que vous aimeriez partager avec nous! Aussi, sentez-vous à l’aise de me poser des questions: j’y répondrai au meilleur de mes connaissances! N’oubliez pas de vous inscrire à l’infolettre pour recevoir les futures publications de Gaia & Dubos. On se revoit dans la prochaine capsule, où je vais vous expliquer ce qu’il se passe réellement lorsque vous donnez vos vêtements à une œuvre de charité! À la prochaine!


Jetez un oeil à nos cours de couture virtuels et téléchargez gratuitement votre eBook  36 astuces pour réduire votre empreinte éco-sociale par la mode