FrançaisEnglish
Contactez-nous: (1) 581-988-0272 / info@gaiaetdubos.com
Contactez-nous: (1) 581-988-0272 / info@gaiaetdubos.com
Panier 0

Ce qu'il se passe réellement lorsque vous donnez vos vêtements à une oeuvre de charité

Industrie de la mode Les plus populaires

Dans cette capsule, vous apprendrez ce qu'il se passe réellement lorsque vous donnez vos vêtements à une oeuvre de charité. Vous découvrirez que l'industrie des vêtements usagés entraine d'importants impacts écologiques et sociaux, et vous serez mieux outillés pour réduire votre empreinte écologique et sociale

Transcript
Bonjour! Vous regardez une capsule de Gaia & Dubos. Aujourd’hui, je veux vous parler d’un sujet très choquant: ce qu’il se passe réellement lorsque vous donnez vos vêtements à une œuvre de charité. Vous découvrirez la face cachée de l’industrie des vêtements usagés et vous serez en mesure de faire des choix plus éclairés.

Très peu de gens connaissent le fonctionnement de l’industrie des vêtements usagés, et c’est pour ça que je me sentais responsable de vous informer de ce qu’il se passe lorsque vous donnez vos vêtements à des organismes de charité.

Comme vous le savez sans doute, on vit dans un monde où la surconsommation est une norme, et où les vêtements sont considérés comme étant des biens qu’on peut jeter. Vous pouvez regarder la capsule vidéo « Le fast et le slow fashion » pour en apprendre davantage sur le sujet.

Pour se sentir moins coupables de se départir de nos vêtements, on a tendance à les donner à des œuvres de charité, pensant bien faire en se disant que « les pauvres » auront de beaux vêtements gratuitement ou pour « pas cher » et qu’on empêchera nos vêtements de finir au dépotoir. Et vous avez raison, mais…

Les organismes de charité reçoivent des quantités astronomiques de vêtements. Selon Lucy Siegle, chercheur en mode éthique, environ 4,7 milliards de livres de vêtements sont donnés chaque année aux États-Unis seulement. Afin de lever des fonds avec les vêtements qu’ils ne peuvent pas garder en magasin, les organismes revendent près de 90% des vêtements qu’on leur a donnés à des entreprises de recyclage textile, qui, elles, les revendent à leur tour dans les pays en développement.

Ces revendeurs font partie de réseaux extrêmement complexes et compétitifs. Ils se font des profits faramineux sur les vêtements qu’on a au départ donnés. En plus, les organismes de charité à qui on fait des dons de vêtements font souvent un profit ridiculement bas en comparaison à ces revendeurs. Les habitants des pays en voie de développement paient donc leurs vêtements usagés beaucoup trop chers, alors que leurs moyens financiers sont souvent très restreints!

Très souvent, tous les vêtements invendus se retrouvent au dépotoir, ce qui crée des gaz extrêmement nocifs et polluants quand ils se décomposent. Les habitants des pays en voie de développement se retrouvent donc avec des immenses piles de vêtements en décomposition, s’accumulant et détruisant les écosystèmes. Le Council for Textile Recycling, un organisme qui se dédie à informer les gens sur l’importance de réduire leur consommation de vêtements, estime qu’environ 85% des vêtements qu’on achète finissent au dépotoir.

Alors oui, c’est mieux de donner nos vêtements à un organisme que de les jeter. Cependant, la clé pour régler ce problème est de diminuer notre consommation de vêtements, ou de les réutiliser autrement. En tant que consommateurs, allions-nous et optons pour des vêtements de qualité, qu’on aime réellement, et qu’on va garder longtemps! Pour obtenir gratuitement un guide complet pour diminuer votre empreinte écologique et sociale par la mode, vous avez juste à cliquer sur le lien en-dessous de l’écran.

Merci beaucoup d’avoir regardé cette capsule vidéo de Gaia & Dubos! Si vous avez aimé ça, cliquez sur j’aime et partagez avec des amis qui pourraient être intéressés. Laissez vos commentaires en expliquant votre réaction, vos trucs personnels pour diminuer votre empreinte écologique et sociale, ou tout autre commentaire ou information que vous aimeriez partager avec nous! Aussi, sentez-vous à l’aise de me poser des questions: j’y répondrai au meilleur de mes connaissances! Donc n’oubliez pas de vous inscrire à l’infolettre pour recevoir nos futures publications. On se revoit dans la prochaine capsule, où je vous donnerai des trucs pour reconnaitre un vêtement de qualité! Bonne journée!

Article précédent Article suivant

Vous voulez tout savoir sur la mode durable?

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez gratuitement du contenu sur la mode durable ainsi que le eBook 36 astuces pour réduire votre empreinte éco-sociale par la mode!

Politique de confidentialité et de désabonnement