Trois questions cruciales à se poser avant d'acheter un vêtement 26 septembre 2016

Dans cette capsule, je révèle trois questions cruciales à se poser avant d'acheter un vêtement afin de réduire son empreinte écologique et sociale.

Pour consommer de façon responsable, il est primordial de bien choisir les vêtements qu'on achète afin qu'ils durent longtemps et que leur utilisation soit maximisée. 

Regardez la vidéo pour découvrir les trois trucs de Gaia & Dubos pour consommer de manière responsable et pour vous assurer que vos achats sont bien réfléchis!

Bonjour à vous et bienvenue dans le tout nouveau décor de Gaia & Dubos! Aujourd’hui, je veux vous parler de trois questions cruciales à se poser avant d’acheter un vêtement, pour s’assurer qu’il répond vraiment à nos besoins et nos préférences. En prenant l’habitude de faire des achats bien réfléchis, la durée de vie de nos produits risque d’augmenter de manière significative, ce qui aura un impact direct sur notre empreinte écologique et sociale. Je vous explique pourquoi… Quand on achète des vêtements qu’on aime réellement et dont on a vraiment besoin, on va avoir tendance à leur faire plus attention et à vouloir les porter longtemps. Donc la première question à se poser avant de passer à la caisse, c’est « Est-ce que je l’aime vraiment ? ». J’ai pris l’habitude d’acheter des vêtements seulement quand c’est réellement un coup de foudre et que je sais que je vais le regretter si je sors pas du magasin les mains vides. Donc on peut oublier les « Bah, ça va, ça fait l’affaire », ou « Ah mais il est tellement pas cher, je vais le prendre ! ». Ensuite, avant d’acheter un vêtement, vous pouvez prendre l’habitude de visualiser votre garde-robe et de vous demander si vous avez quelque chose avec quoi le porter. Si ça va avec rien, laissez tomber ! Je suis persuadée que vous le porterez pas si vous avez rien à mettre avec, que ce soit d’autres vêtements pour complémenter la tenue, ou encore des accessoires pour lui donner du style. Finalement, la troisième question à se poser avant de sortir notre portefeuille est « Est-ce que je suis capable d’identifier au moins trois occasions ou circonstances durant lesquelles je pourrais le porter ? ». Donc par exemple, est-ce que le vêtement en question est approprié autant au bureau, durant une sortie entre amies et à un souper de famille ? Prendre l’habitude de se poser ces trois questions cruciales peut réellement diminuer notre empreinte écologique et sociale, parce qu’on va s’assurer que notre achat va durer longtemps et qu’on va pas s’en débarrasser après quelque temps seulement. Donc pour récapituler, on peut se poser les questions « est-ce que je l’aime vraiment ? », « est-ce que j’ai quelque chose avec quoi le porter ? », et finalement « est-ce que je peux identifier au moins trois circonstances durant lesquelles je peux le porter ? ». Bien entendu, je vous invite aussi à vérifier que le vêtement a été fait dans des conditions éthiques et écologiques et qu’il est de bonne qualité. Vous pouvez visionner les capsules « Qu’est-ce qu’un vêtement écologique ? » et « Comment reconnaître un vêtement de qualité » pour en savoir plus sur le sujet ! Si vous voulez obtenir des trucs pour devenir un consommateur responsable, vous pouvez télécharger le eBook offert gratuitement par Gaia & Dubos en cliquant sur le lien qui apparaît à l’écran. Alors merci infiniment d’avoir regardé cette capsule vidéo signée Gaia & Dubos! Je vous rappelle qu’on vous offre du contenu gratuit sur la mode durable avec le plus grand bonheur, mais on a besoin de votre aide pour nous faire connaitre. Donc si vous avez aimé la capsule, cliquez sur j’aime, partagez-la avec vos amis, et laissez vos commentaires et vos questions! Je vais y répondre, sans faute! Et oubliez pas de vous inscrire à l’infolettre pour recevoir nos futures publications et des offres exclusives aux abonnés ! On se revoit dans une prochaine capsule! À bientôt!

Jetez un oeil à nos cours de couture virtuels et téléchargez gratuitement votre eBook  36 astuces pour réduire votre empreinte éco-sociale par la mode